Plusieurs gestionnaires utilisent le retour sur investissement simple comme calcul de rentabilité. L’équation utilisée est, comme son nom l’indique, simple. Il suffit de diviser le coût du projet par les économies projetées. Ainsi, un projet qui coûte 50 000 $ et qui rapporte 15 000 $ en combustible par année aura un retour sur investissement simple (RSI) de 2,97, soit près de 3 ans.

Plusieurs entreprises utilisent ce facteur pour juger de rentabilité d’un projet. Si le résultat est supérieur à un ou deux ans, le projet ne se fera pas. Donc, dans notre exemple, le projet risque de ne pas se concrétiser.

Ce calcul simple était relativement fiable quand les taux d’intérêt des banques se situaient autour de 12 %, mais aujourd’hui, un rendement de 7 % est considéré comme très intéressant.

Actuellement, l’allocation de l’argent implique une étude mieux étoffée de la rentabilité d’un projet.

Prenons l’exemple précédent de 50 000 $. Si cette somme est investie dans un produit bancaire à 7 % (ce qui est très optimiste), après 5 années, elle aura rapporté 20 127 $.

Si cette même somme est investie dans le projet proposé et qu’elle rapporte 15 000 $ par année pendant 5 années, elle aura rapporté 31 630 $. L’entreprise s’enrichirait donc d’un montant de 11 502 $. Pourtant, ce projet ne satisfaisait pas, au départ, aux critères du calcul sur investissement simple.

Cette valeur représente la valeur actuelle nette du projet communément appelé la VAN. Ce projet représente donc une valeur de 11 502 $ ou un rendement de 15,2 %. Aucun investissement aujourd’hui n’offre un tel taux.

À l’heure actuelle, quel gestionnaire a les moyens de laisser une telle somme sur la table ? Le rendement de l’argent investi n’est-il pas la base de toute entreprise ?

Actuellement, malgré le prix relativement bas du combustible, les projets en efficacité énergétique représentent toujours des projets très rentables quand ils sont bien évalués et le seront encore plus dans l’avenir. Investir aujourd’hui garantit des gains importants pour l’avenir.

Le prix du combustible augmentera dans les prochaines années, le processus a déjà commencé. S’il est estimé que le prix du combustible augmentera de 4 % par année pendant les cinq prochaines années (il a augmenté de près de 40 % entre février 2016 et aujourd’hui), un gain de 16 225 $ sera dégagé, soit un rendement de 18,4 % pour le même exemple.

Si on ajoute une subvention potentielle du gouvernement du Québec pour la réduction de GES, on obtient un rendement de 56 % et une VAN de plus de 41 000 $.

Pas mal pour un investissement de 50 000 $…

Avec un tel rendement, il devient même envisageable d’emprunter pour investir en efficacité énergétique.

L’étude et l’analyse des projets en efficacité énergétique méritent d’être effectuées avec soin. Ils représentent des possibilités intéressantes pour tous les navires.

Faites affaire avec GES Solutions Marine pour une étude fiable et rentable.

Un projet qui représente un RSI de 2,94 années et un rendement de 18,4 % ne mérite pas de passer sans être adéquatement évalué.